Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 12:48

 

MARS-2012 1823

 

  Il y a peu encore je croyais les bancs publics réservés exclusivement aux vieillards et aux désœuvrés[1]. S’asseoir là pour attendre Dieu sait quoi avait pour moi quelque chose de socialement dégradant. Sauf à tenter de se donner une contenance en faisant semblant de lire ou de dessiner, le message adressé me paraissait clair : Voyez, je suis là pour voir passer le temps car je n’ai rien de mieux à faire, je suis seul et inutile, encore heureux que la société me permette de me poser là quasiment gratuitement, je n’ai qu’à bien me tenir.

  Voilà très exactement ce que je pensais. Avoir si mauvais esprit est l’une de mes rares qualités car, la paresse aidant, je sais d’expérience que posséder un esprit étriqué permet de réfléchir plus vite, vu l’étroitesse de l’espace, et qu’ainsi les conclusions, toutes sujettes à caution mais qu’importe, arrivent d’autant plus rapidement, quel gain de temps avouez.

  Tout ceci, c’était avant. Du temps de ma jeunesse. Mais voilà que l’autre jour, je suis devenu vieux d’une seconde à l’autre : le temps de poser mes fesses sur l’un de ces bancs et ce avec un naturel et une aisance qui m'autorisent à penser que je devais être vieux bien avant cet acte fondateur. D’autant que contrairement à ce que je redoutais le choc psychologique n’a pas été si rude. A dire vrai, je me suis senti immédiatement à ma place. Il n’y a pas de mots, et je dois avouer que cela m’arrange, pour décrire l’état de béatitude, d’hébétude plutôt, qui s’empare de vous dès lors que vous vous posez sur un banc. Il ne se passe rien, c’est heureux, car l’on a vite fait de se désintéresser de tout, des pigeons, des passants, des enfants qui s’emploient à soulever la poussière, et c’est à peine si vous jetez un œil sur un collègue assis à quelques mètres de là, tout aussi abruti que vous qui débutez pourtant.




[1] Certes, on pourra toujours objecter que les amoureux les utilisent volontiers pour mieux se mentir. Mais la mode semble avoir passé. Aux bancs publics, ces voyous préfèrent les pelouses interdites où la position allongée autorise des mensonges plus énormes encore tout en favorisant certains attouchements.

 

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique Chaussois - dans la bio autorisée
commenter cet article

commentaires

Frédérique M 09/04/2012 16:00


Inénarrable Depluloin. Je vous envie votre univers et ce regard si particulier que vous portez autour de vous. Vos nombreux lecteurs fidèles ne s'y trompent pas d'ailleurs.

Depluloin 15/04/2012 17:57



Oh mais... hu hu! ... Je ne fais que reporter le plus fidèlement possible la réalité....


 



Aukazou 03/04/2012 09:17


Des fois j'écris des trucs et puis je les efface. L'important c'est déjà que je me sois fais rire toute seule. Les gens n'ont pas besoin de savoir pourquoi ! Mais sachez que j'avais écrit un
commentaire super drôle, j'en ris encore ! Voilà, voilà...;-)

Depluloin 03/04/2012 14:14



Ah quel dommage! Bon, si ça vous a fait rire! 


 



aléna 02/04/2012 19:13


merci la d@me!


j'adore Mats Ek et je suis émue d'y voir Laure Muret... qui vient d'y faire ses adieux... et MAG et Clairemarie Osta, et Stéphanie Romberg et Céline Talon, si je ne m'abuse.


Tiens, je vais faire mon ménage!

la d@me 02/04/2012 17:59


Eh bien, Aléna, on fait son ménage de printemps en rythme et en zikmu :


http://www.youtube.com/watch?v=aCAogWklN20

Depluloin 03/04/2012 14:10



Son ménage? Euh... rien de plus drôle?


 



aléna 02/04/2012 13:09


bon, et maintenant, on fait quoi?

Depluloin 03/04/2012 14:09



Vous avez une idée? Parce que moi non. (Enfin, si mais...)