Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2015 6 31 /01 /janvier /2015 15:36

 

  Je me méfie des âmes charitables. Je n’y peux rien, c’est ainsi. Sans doute pour la raison que j’ai eu affaire à certaines d’entre elles par le passé et que je n’en garde pas un souvenir tant ému que ça.

  Pas question cependant de mettre toutes ces âmes dans le même panier bien sûr. J’en veux pour preuve cette amie qui, faute de pouvoir se précipiter à mon chevet – ce qui était pourtant le but inavoué – m’adresse cette documentation.

 

img390

 

img391

 

  La phytothérapie que ça s’appelle. Outre qu’à Paris les herboristes sont rares, je m’amuse de l’idée suivante, à savoir que si j’habitais au pied d’une montagne ou au milieu d’une lande désolée, je devrais me lever, m’habiller chaudement, saisir mon bâton, et tout chancelant de fièvre parcourir des kilomètres à la recherche de la plante miraculeuse. Autant chercher un trèfle à quatre feuilles dans une meule de foin je me comprends.

  D'autant que j'aperçois parmi ces plantes prétendument bénéfiques la grande et petite ciguë, le ricin, et l'ellébore blanc. En revanche, le chanvre et le pavot me sont plus familiers. A l'oreille tout à moins... 

  Reste le tabac. Je vais essayer le tabac. Qu'est-ce que je risque après tout?

 

 

                                                                                                                    (Brouillon daté du 14/01/2011)


 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires