Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 19:12

 

703924 4910827011018 1344265319 o

Photo Alain Laboile*

 

 

Tant que les enfants sauront voler, nous pourrons tomber en paix.

 

 

 

* Alain Laboile est sculpteur et photographe. Vous pouvez découvrir quelques-unes de ses photos ici.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique Chaussois - dans accrochage
commenter cet article

commentaires

Michèle P 21/12/2012 08:46





Et encore çuilà, rôôô eskil va me faire payer des droits Le blogàLuc ? :)

Depluloin 21/12/2012 16:45



Ah lui, c'est Luc en personne ! (Il n'aime pas trop qu'on lui rappelle ses exploits... :)


 



Michèle P 21/12/2012 08:41





Trouvé dans Le blog à Luc :)

Depluloin 21/12/2012 16:45



C'est pas gagné on dirait ! :)


 



Michèle P 20/12/2012 21:43


J'avais vu une jeune femme pas une enfant et j'étais admirative de l'oeil du photographe.


Puis j'ai lu les commentaires.


J'aurais aimé voir le trou dans le ciel :)

Ambassadeur 20/12/2012 10:06


Ma réaction est le reflet de mes peurs, c'est notre regard qui put plus ou moins, ces enfants sont angéliques il n'y a pas de doute. C'est surement pour ça qu'existe la morale.


J'ai lu une étude portant sur le regard d'un groupe d'homme et un groupe de femme de photos d'homme et de femmes à différents ages, en résumé les hommes regardent les culs et les seins des
femmes en ages de procréer alors que les femmes regardent partout tous les ages en conclusion les femmes sont concurrentes les hommes sont des procréateurs.

Depluloin 20/12/2012 16:20



Mais vous avez raison d'être méfiant. Il n'y a pas de raisons d'être particulièrement confiant dans la nature humaine ni dans l'évolution de ces maladies du comportement. 


Enfin, je sais pourquoi je ne suis pas un procréateur, je n'ai pas dû regarder au bon endroit. Mais je ne regrette pas, j'ai honte pour ces hommes au regard ouvertement...
voyez?)


 



patrick verroust 20/12/2012 00:48


Cette photo me ravit par sa grace, sa pureté, aériennes. Je la trouve d'une décence angélique. Elle ne s'intéresse pas au sexe des anges, lheune femme est faite bulle et s'envole, un rêved'un
onirisme presque abstrait.

20/12/2012 16:16



C'est ainsi que je l'ai vue aussi.