Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 17:00

img002

 

  Ma mère faisait tout à la perfection ou avec une grande application – avec moi, elle aurait pu s’appliquer un peu plus, comme avec mes frères et sœurs d’ailleurs, qui sont complètement ratés eux. Elle montait à cheval, jouait au tennis, mais tous les éléments ne lui convenaient pas. L’eau principalement. Elle nageait moyennement bien et la nage indienne exclusivement.

  Jusque là, c’est passionnant.

  Quand j’étais enfant, la nage indienne était déjà obsolète. C’était même une nage fossile en quelque sorte. Ma mère nageait donc peu.  Quand on habite à cinquante mètres de la mer, c’est bien dommage (d’autant qu’elle était d’origine marseillaise mais tout le monde sait que les marseillais ne nagent pas, il n’en ont pas le temps). Mais lorsqu’une fois par semaine nous allions pique-niquer avec des amis sur un îlot au large du cap de Garde. Au large, pas tant, puisqu’il ne fallait nager qu’une trentaine de mètres seulement pour l’atteindre. Ah j’oubliais, tout ceci se passait en Algérie (française). Je précise parce qu’en ce temps-là les fonds rocheux étaient sublimes avec des quantités d’algues, de coraux, des myriades de poissons, une merveille qu’on ne voit plus de nos jours qu’au cinéma mais qui me terrorisait moi quand je regardais sous l’eau et donc je ne regardais pas sous l’eau plutôt crever.

  Bref, lorsque c’était au tour de ma mère de se lancer à l’eau, je m’efforçais de regarder ailleurs sans y parvenir vraiment. Les compliments sur la grâce de ma maman en pleine action et la beauté de cette nage antique, fusaient alors de toute part, mais de mon côté je me demandais s’il n’y avait pas quelque ironie derrière ces éloges, et ma réponse était oui.

  Quant à mon papa tout blanc, il travaillait lui, il se lançait dans une brasse tout à fait académique mais fort poussive, il avançait peu ou ça ne se voyait pas à l’œil nu, et je ne respirais qu’une fois qu’il avait enfin atteint la rive. Il fallait compter un bon quart d’heure de traversée. Un quart d’heure, c’est long sans respirer.

 

 

(J'espère que la signature est lisible puisque j'ai laissé les références de cette œuvre à la maison... euh... ce célèbre peintre mexicain... j'ai son nom sur le bout de la langue... Oh et puis flûte! Demain, je vous en dis tout sur cette toile.)

 



 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Depluloin - dans la bio autorisée
commenter cet article

commentaires

Lepetitmachinchose 12/09/2011 20:37



Mais oui, mais oui...! ;-)



13/09/2011 16:57



Mince, j'ai perdu le fil... C'est à quel propos? :)


 



Thaddée 12/09/2011 17:25



Oedipe : fastoche, il voit sa mère danser dans l'eau et il veut aller danser avec elle. Pas de chance ! Son père est déjà dans l'eau et il fait de lents ronds autour d'elle... Oedipe comme
il est grand, il lui pète la gueule et il a sa maman rien que pour lui tout seul et il est bien content. (bon après tout le monde s'arrange pour qu'il ait super mauvaise conscience, et c'est
moins marrant). Comme vous êtiez petit, vous avez pas osé faire un grand coup d'éclats, du coup vous préfériez ne pas regarder votre mère et vous trouviez sa danse complètement débile et celle de
votre père n'en parlons pas, et maintenant vous nous racontez des histoires de maillots de bains en tricot qui grattent. Depluloin, à votre âge ! c'est un scandale. Votre maman elle
aurait bien voulu vous apprendre la danse indienne, mais vous faisiez tellement de chichi avec les algues qu'elle ne voulait pas vous forcer ! Puis finalement vous l'avez apprise cette danse
indienne chez les bossus (bonjour la tendresse, encore, que...je ne peux pas savoir moi...!). Et votre papa, il ne voulait pas vous empêcher de jouer au petit indien avec vot'e mamman, mais
il voulait juste vous montrer au ralenti les mouvements de base de la brasse pour vous apprendre. Vous êtes un galopin.


La lecture du grand Verroust m'a beaucoup intéressée.


Sinon le tableau est sublime.


Enfin, PMC, mon blog est grand ouvert, mais Overblog fait des farces de mauvais goût ces derniers jours, il annonce des blogs fermés (le votre d'ailleurs c'est pas une blague on dirait. Vous
voyez l'effet que ça fait aux "habitués"...! bon mais vous nous aviez prévenus, mais c'est dommage, ça commençait très très fort)



Depluloin 13/09/2011 16:50



Mais vous y voyez si clair dans ce texte!! Incroyable! Vous êtes psychanalyste? Ah Verroust hein... c'est quelqu'un! Bon, c'est la forme on dirait! 


Alors je vais aller vous voir et overblog a pas intérêt à me raconter des histoires!


 



Irma la douze. 12/09/2011 13:44






.... Pluplu ! Pluplu !!!... Viens me rejoiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiindre !!!



Depluloin 13/09/2011 16:43



Rrrrrrrrrrooooooooooh ma douce!! ... (Je vais grogner) ... (Je grogne) ... J'arriiiiiiiiiiive!!! ... Euh... J'ai pied là? 


(Oh bon sang encore des vilaines pensées cette nuit! Et même maintenant!! T'as des illustrés? des vidéos? des revues espécialisées? Mouaaaaaahhh!!)


 



la d@me 12/09/2011 10:08






Depluloin et Rididine, Cap de Garde, 1947



Depluloin 12/09/2011 12:11



Mon Dieu! Je ne savais pas ce qu'était devenue cette photo!! :)


 



patrick verroust 12/09/2011 00:25



re le petitmachin....


Ce n'est pas ta physique des contraintes aléatoires qui va modifier mes éléments de langage. J'ai un lipoprogramme alimentaire qui permet de tourner à plein régime. Mince, alors!