Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 16:24

img104

 

img115

 

   Je vous aurais volontiers montré mes jouets si cela ne m’obligeait à vous avouer que ma mère m’a habillé en fille jusqu’à ma majorité où j’ai décidé de mettre le holà.

   De cette enfance, je ne crois pas avoir conservé de séquelles notoires, à part peut-être cette manie que j’ai de me maquiller outrageusement et me peindre les ongles en rouge baiser, mais de là à imaginer que ma mère en soit responsable, c’est un pas que je ne franchirai pas. (Et franchir un tel pas dans ma situation, avec mes talons hauts tout neufs, ce ne serait guère prudent.)


img119


img122

 

 

img112


 img118


img108

 

img120

 

img106 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Depluloin - dans billevesées
commenter cet article
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 16:34


img089

 

   C’est connu : les moyens de contraception, plus ou moins heureux, ne datent pas d’hier. Pour preuve ce document d’une insigne rareté représentant une fabrique de capotes britanniques à la fin du XIXème siècle. Heureuse époque, que j’ai bien connue, où l’on pouvait encore s’habiller sur mesure sans se ruiner pour autant.

  Au centre et au premier plan : un ouvrier chargé tout spécialement de mes propres commandes. C’était lui et pas un autre. Doté d’un souffle des plus puissants, il était le seul pouvoir prétendre m’habiller sous la ceinture.

  A l’extrême droite, au fond : cet autre ouvrier, celui, parce qu’il était asthmatique ou tuberculeux, ça ne me revient plus, à qui par pure charité l’on confiait la fabrication des petits chapeaux d’un ami très cher - que je nommerai ici simplement « l’ami » afin de mieux préserver son anonymat. (Car, quoi qu’on en pense, il demeure des sujets qui fâchent.)

 

 

 


Repost 0
Published by Dominique Chaussois - dans billevesées
commenter cet article
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 10:54

 

img091

 

   Pour nous qui avons toujours habité les palais et les châteaux, nous savons de quoi il retourne : les désagréments commencent dès lors que la domesticité se fait rare ou par trop exigeante.

   C’est à ce moment-là que l’on se doit (nous autres) de faire la différence entre le vulgaire et l’excellence. Votre Excellence (c’est moi) a donc inventé l’allume-chandelier électrique. Et ça, pardon si nous paraissons nous pousser du coude, ça n’est pas rien. Qui en effet n’a point rêvé, par un soir d’hiver, dans la froideur du grand salon, dans cette vaste demeure désertée qu’est devenue la nôtre, que la lumière fut  sans à avoir à frotter cinquante fois la trop frêle allumette sur le grattoir humide? Qui ? Quiiii ? Nous vous le demandons un peu.

   (La majesté, c’est assommant à la longue.)

    Quiiiiiiiii ?

    Or donc, grâce à cette très récente nouveauté, l’électricité – que, notez-le au passage, j’aurais tout aussi bien pu inventer si j’étais né à temps et non trop tard comme d’habitude -, j’ai mis au point cette sorte de briquet multiple.  Vous actionnez le commutateur, que vous finirez bien par  trouver après avoir tâtonné quelque temps dans l’obscurité, question de tact, et d’un simple clic, hop ! la lumière est. L’incendie aussi, le château réduit en cendres, l’assurance ne rembourse pas, et vous voilà en route pour de nouvelles aventures.

 


 

 (Gravure extraite de la Bibliothèque des Connaissances Utiles. Applications nouvelles des sciences aux arts et à l’industrie agricole et manufacturière (vers 1889). Et donc, à y regarder de plus près, je me demande si, divaguant comme je viens de le faire sur cette image, je ne serais pas dans le vrai : un petit génie, qui apparemment ne s’en vante pas, aurait réellement inventé l’allume chandelier électrique. Voilà ce que c’est que de ne pas déposer ses brevets à temps : on se fait piquer l’idée par le premier venu.)



Repost 0
Published by Dominique Chaussois - dans billevesées
commenter cet article
12 novembre 2011 6 12 /11 /novembre /2011 17:10


img073-copie-1

 

- Eh ben moi mon père, il en a une grosse comme…

- Ouais je sais ! je sais ! … Maman arrête pas de le dire à papa.

 

 

 

 

- Depluloin ! Salaud ! Espèce de niais! … Vous connaissez la sanction ?

- Oui, M’ssiô ! … (M’en fous, j’aime pas les desserts.)

 - Vous dites ?

- Rien, M’ssiô !

 


 

Repost 0
Published by Depluloin - dans billevesées
commenter cet article
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 16:29

img074

"Mes tours intéressent la société" (Illustration de M. B. de Monvel)

 

   Voilà ce qui m’a toujours manqué, de l’agilité. Aujourd’hui je vivrais entouré de femmes en constante pâmoison devant mes prouesses.

  Au lieu de ça, une sorte de raideur presque hautaine… (Quoi qu’une certaine raideur, en certaines circonstances...)


 

Repost 0
Published by Depluloin - dans billevesées
commenter cet article
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 11:47

img076

 

 

- P’tain, on s’est gourés j’te dis !

- Et moi je te dis que non ! C’est un raccourci, j’connais !! … Pourquoi ? T’as pas confiance ?

- Ben… je sais pas.

 

 

 

Repost 0
Published by Depluloin - dans billevesées
commenter cet article
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 11:39

IMGP6139

 

   C’est curieux, je n’aperçois pas le Petit Prince. Il doit bricoler de l’autre côté, sur la face cachée de son petit terrain, c’est bien ma veine. Pourtant hein, elle a beau être un peu fatiguée ma lunette et même un peu rouillée, j’ai enfin réussi à l’attraper sa planète. Depuis des années que je le traque ce petit crétin qui s’est permis de donner des leçons à la Terre entière, de faire larmoyer des générations de petits bourgeois, quelle honte, eh bien maintenant je le tiens dans mon collimateur et je le lâche plus.

  (Entre nous, elle est carrément crade sa planète, un vrai dépotoir. Des mégots partout, un ou deux plans de cannabis si je vois bien, manquent plus que les canettes de bières et les seringues. Après tout, je préfère ne pas l’avoir vu ce petit génie, il doit ressembler à un vieux hippie négligé après toutes ces années. C’est ça le retour à la terre, ça ne marche pas toujours.)


 

 

Repost 0
Published by Dominique Chaussois - dans billevesées
commenter cet article
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 17:12

 

img059

 

- Je vous en prie, mon oncle! Faites-moi sauter sur vos genoux comme la dernière fois. C'était si... si plaisant!

 

 


 

Repost 0
Published by Depluloin - dans billevesées
commenter cet article
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 17:33

img060

 

- Je ne dis pas que ce marchand est malhonnête. Je doute seulement qu'il vous ait vendu là un caniche nain.

 

 


 

Repost 0
Published by Depluloin - dans billevesées
commenter cet article
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 15:59

img019

 

   Le docteur Sigmund Freud observant l’inconscient. L’artiste, n’ayant pas la moindre idée de ce à quoi pouvait ressembler l’inconscient, posa timidement la question au Maître. Lequel, n’étant pas plus avancé sur le sujet, l’éluda en grommelant quelques mots incompréhensibles.

   Notre artiste dessina donc un carré noir, ce qui, selon ses propres dires, enchanta Freud.

   (Notez comme dans sa grande distraction, alors qu’il posait pour la postérité, le Maître oublie de brancher son appareil.)

 


 

 

Repost 0
Published by Depluloin - dans billevesées
commenter cet article