Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 18:43

 

338642 336895159730300 1259176188 o-copie-1

 

  Il fut un temps où mon père tenta de me donner le goût de la compétition. Une qualité, à ce qu'il prétendait, censée me garantir un avenir brillant dans le monde des affaires.

  Et pour un peu il faillit y parvenir tant j’étais grisé par la vitesse et aussi par la perspective d’une sortie de route qui lui aurait ôté la vie, mais dont je réchappais heureusement sans la moindre égratignure, au contraire de ma mère, la veuve, qui elle en serait morte de chagrin.

  Bien évidemment, comme chaque fois que je demande à la chance de me sourire, rien ne se passa comme prévu. Non seulement j’ai depuis la compétition en horreur (au point que, si je consens très exceptionnellement à m’aligner sur une ligne de départ, c’est pour faire brusquement demi tour et décamper en sens inverse) mais je suis maintenant incapable de monter dans une automobile sans me cramponner aussitôt au frein à main que je ne lâche plus tant que l’on ne m’a pas autorisé à descendre. 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Dominique Chaussois - dans la bio dégradée
commenter cet article
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 17:13

 

177886 327844470635369 614535694 o

 

  Pour séduisante qu’elle soit, la navigation en solitaire présente malgré tout quelques inconvénients dont celui de voyager en compagnie de soi-même et cet autre de devoir se débrouiller seul.

  Pour charger les vivres à bord par exemple. (Priorité absolue à la gnôle qui me vient d’un ami belge, fameux bouilleur de cru, et au tabac qui est pour moi comme un médicament.)

  Ensuite pour appareiller. (Mettre en chauffe, vérifier la pression, commander la barre à bâbord toute, ou à tribord je ne sais jamais, larguer l’amarre avant, attendre que la proue pique vers le large, larguer l’amarre arrière, se précipiter à la barre en commandant en avant lent, reprendre son souffle, prier que tout se passe bien, boire un coup pour se donner du courage, bourrer sa pipe pour avoir l’air, etc.) 

  Pour s’orienter enfin. Car, vous me croirez ou non, au lieu du Havre qui devait être comme la porte dorée de ma nouvelle vie ce sont les sources de la Seine que j’ai fini par découvrir, ce qui n’est pas rien certes mais n’était pas le but de mon voyage.

 

 

 


Repost 0
Published by Dominique Chaussois - dans la bio dégradée
commenter cet article
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 17:41

 

209019 10151096048383352 714573853 n

 

J'aurais dû rester fidèle à ma vocation car les eaux taries on reste sur sa soif.

 

 

 

 

- Depluloin ! Présentez immédiatement vos excuses !

- Voilà, c'est fait.

 

 


 

Repost 0
Published by Dominique Chaussois - dans billevesées
commenter cet article
13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 18:31

 

600338 317710488315434 94703181 n

 

  Lorsque déchirant les cieux Yahvé c'était son nom à l'époque venait faire péter le relais de télévision toute la maisonnée se mettait à hurler comme quoi la France était lamentable mais pas moi qui attendais avec impatience cette fameuse mire c'était son nom à l'époque sur laquelle je pouvais exercer mes talents de tireur d’élite sans h quelque part et alors par crainte des ricochets tous se carapataient vite fait ailleurs tandis que imperturbable je plombais l’écran qui s'étiolait comme mon terrible grand-père qui n’osa jamais la moindre réflexion parce que sans doute cela dit sans me vanter cette froideur dans le regard cette précision dans les gestes déjà oui car c’est ainsi à l’âge où les autres ne juraient que par Thierry la fronde et ses compagnons que j’appris le seul métier que je connaisse vraiment à savoir fumer mon prochain comme moi-même si on m’avait payé assez cher pour ça putain

 

 

 

 

Repost 0
Published by Dominique Chaussois - dans la bio dégradée
commenter cet article
12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 16:26

 

478595_349011278518688_981056854_o.jpg

 

 

  A cette époque, Gisèle était un peu folle et je ne valais guère mieux. Toutes deux devions nous marier au printemps suivant, prétexte tout trouvé à ces week-ends sur la Côte d’Azur. En réalité, et pour être franche, je dirais plutôt que c’était à peine une excuse à notre jeunesse toute neuve : entre le pensionnat et la chambre conjugale, il ne nous restait que bien peu de temps pour tenter de respirer un autre air.

  Le rite était immuable : il débutait sur le quai de la gare de Lyon où nous nous précipitions pour admirer la bête, pouffant la main devant la bouche comme des collégiennes devant l’étalon.

- Crois-tu qu’il est bien attaché ce monstre ?

  Plus tard au wagon-restaurant, nous nous dépêchions de finir de dîner pour rejoindre nos cabines respectives.

 - Bonne nuit, ma chérie.

 - Bonne nuit, Gisèle.

  La suite est confuse et assez difficile à rapporter. Au milieu du fracas de nos souffles, nous nous efforcions de distinguer le halètement  huilé des pistons qui défonçaient la nuit et ses deux passagères. 


 

- Depluloin ? ... comment dire... c'est tarte. Absolument tarte.

- Ah bon ? 

- Oui.

- Vous auriez pu dire : c'est au poil.

- Euh... et pourquoi donc ?

- Parce que c'est tarte au poil.

- Sortez. Sortez dé-fi-ni-ti-ve-ment. 

 

 


 

 

 

 

Repost 0
Published by Dominique Chaussois - dans born to the blog
commenter cet article
8 septembre 2012 6 08 /09 /septembre /2012 16:09

 

424577 347034382049711 1461637943 n

 

  "Il n'a jamais été porté aux excès de boisson et ne s'est jamais mis en ribote, de sorte qu'on ne peut dire comment il serait, s'il s'enivrait par hasard."

 

André Gide. L'affaire Redureau. Folio. (Extrait du rapport des médecins-légistes)

 

 

 

Repost 0
Published by Dominique Chaussois - dans bibliothèque
commenter cet article
6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 17:06

 

306839 330095583743591 1665187036 n

 

Elle a si peu d'âge que j'en oublie régulièrement son anniversaire.


(Cette fois, je n'ai guère qu'un mois de retard. Alors, si mes calculs sont bons, d'ici à une trentaine d'années je tomberai enfin juste.)

 

 


 

Repost 0
Published by Dominique Chaussois - dans la bio autorisée
commenter cet article
3 septembre 2012 1 03 /09 /septembre /2012 19:06

 

394535 347033168716499 1261368139 n

 

- Depluloin, vous dormez ? ... Depluloin ? ... Ah le con ! 

 

 

 


Repost 0
Published by Dominique Chaussois - dans born to the blog
commenter cet article
20 août 2012 1 20 /08 /août /2012 18:55

 

79350025

 

  De mon temps on savait s’amuser. 

  (Reste à savoir si ce qui était censé autant nous amuser était aussi distrayant que nous voulions bien le montrer, par ces rires sauvages, par ces cris de bêtes, censés manifester que nous étions bien en vie, du moins pour quelque temps, s’il ne s’agissait pas plutôt de conjurer quelque sort dont le plus cruel était que la guerre venait d’être déclarée.)

 

 

 

- Depluloin !! Vos clients sont en vacances !! 

- Justement ! Y a pas de raisons ! 

- Mauvais joueur !! 

- Oui !! 

 

 

 

Repost 0
Published by Dominique Chaussois - dans born to the blog
commenter cet article
15 août 2012 3 15 /08 /août /2012 19:11

 

M.-Bricolo-1

 

 

Enfants, n'essayez surtout pas d'en faire autant ! 

Oh... après tout ce sont les vacances.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Dominique Chaussois - dans LES DOSSIERS DE L'ÉTÉ
commenter cet article