Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 18:12

 

644550 4606519638364 255216314 n

 

 

 

 

  Sa compagne du moment ayant exprimé l’ardent désir ou plutôt la ferme volonté d’avoir avec lui des rapports contre nature («contre», on ne voit pas bien ce qui pourrait être ici reproché à la nature, d’une façon générale tout d’abord, en ce qui concerne le sphincter ensuite qui demeure pour ainsi dire une petite merveille de technologie on n’a pas idée), on retrouve notre Depluloin* poussant la porte d’une pharmacie où il n’a pas ses habitudes - l’on en comprendra très vite la raison -, chargé d’une mission si délicate qu’elle n’est pas sans lui rappeler cette fois lointaine où seul son courage à deux mains lui avait permis de négocier sans syncope ni malaise particulier l’achat de son premier préservatif.

   Depluloin patiente un peu puis, croyant à un sourire de la chance, s’avance bravement vers le pharmacien-chef qui est fort à propos de race masculine.

 - Bonjour monsieur. Auriez-vous des poires à lavement?

 - Bien sûr. Rectal ou vaginal?

 - Pardon ?

 - Rectal ou vaginal?

- C’est à dire... Accordez-moi un instant je me renseigne.

  Malgré un certain réchauffement de son sang froid, Depluloin garde cependant assez de maîtrise de soi pour sortir son téléphone portable et faire mine d’engager une conversation avec l’horloge parlante. Ce qui donne à peu près ceci :

- Chérie, c’est moi. Dis-moi, la machine en question là... Rectale ou vagi... Ah? Très bien ! ... Moi aussi je t’aime. A tout de suite. Oui moi aussi j’ai hâte. Non, c’est toi qui raccroche la première ! .... Non, c’est toi ! ... Bon, je raccroche !

  (Il était comme ça Depluloin, tout amour.)

  Notre héros, donc, raccroche le premier. L’horloge selon toute vraisemblance en second. Puis, se tournant vers le mâle pharmacien :

- Rectal ! Pardonnez-moi, cela m’était sorti de l’esprit. 

- Rectal. Je reviens...

  Il revient en effet avec l’outil qu’il extrait d’un emballage sans doute conçu avant la deuxième guerre mondiale vu la sobriété du dessin et la qualité du carton. Consciencieux à l’excès, il en étale méticuleusement les différents composants devant son client. A savoir : primo la poire elle-même, secundo deux canules l’une destinée à un usage, l’autre à l’autre. 

- Et si vous avez un doute, lisez donc le mode d’emploi. Ce sera tout ?

  Non, visiblement non, car cette fois le sang-froid de Depluloin s’échauffe pour de bon, lui empourprant le visage au passage.

- Ce sera tout? Vous plaisantez ? Vous n’avez eu de cesse que d’insister lourdement, sans discrétion aucune, sur l’usage que je projetais de faire de cette poire à lavement. Et je m’aperçois qu’elle a été conçue, que dis-je pensée, pour un double usage, le lavement rectal et, j’insiste sur le «et», et le lavement vaginal. Alors je vous pose la question : Pourquoi ? Pourquoi tant de manières ? Pour m’humilier ? Me donner mauvaise conscience ? Apprenez cher Monsieur que je m’apprête de ce pas à honorer ma femme de la façon la plus dépravée qui soit, même que ça me colle dès à présent la trique ! Ça vous ira comme ça ? Et toi la vioque, tu veux ma photo ? 

- Mais Monsieur, mais Monsieur !!

- Mais Monsieur rien du tout ! Combien vous dois-je ? Ah j’oubliais ! Et un tube de lubrifiant, et du meilleur ! Madame débute. 

- Tout de suite, Monsieur. Tout de suite !

  Cette histoire ne mériterait certainement pas d’être rapportée ici, ni ailleurs, si elle n’avait constitué comme une sorte de tournant dans la vie de Depluloin : cette brève altercation avec ce pharmacien lui procura en effet assez d’assurance pour qu'il cesse de s’excuser ou de demander pardon aux commerçants pendant une année au moins. 

 

 

* Pour des raisons évidentes, tous les noms ont été changés. 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique Chaussois - dans la bio autorisée
commenter cet article

commentaires

tor-ups 01/12/2012 09:57


Elle se retourne facilement ?

Depluloin 01/12/2012 15:26



Très ! Il suffit d'un mot ou d'une vingtaine de coups de ceinturons, selon qu'elle est lunée.


 



Saint-Songe© 30/11/2012 21:13


Il me faudrait trois cents pages, titrant mon pieux ouvrage :


- LE SABLIER DU CUL.   (collection Blanche ou chez Pauvert)


A vous le dédicacer volontiers, ensuite...                      
B.

Depluloin 01/12/2012 15:31



Ah, mais je n'en savais rien ! Trois cents pages ? Mais c'est une Somme ! (Je réunis mes économies et... mais je ne vous promets rien hélas.)






Ambassadeur 30/11/2012 10:52


Et les hommes!


fallait il vraiment qu'il sodomise sa femme pour avoir le courage d'affronter ces diables de commerçants!?

Depluloin 30/11/2012 12:36



Non, car il existe bien d'autres occasions de rougir devant un pharmacien. Ne me demandez pas lesquelles ! 


 



Saint-Songe© 30/11/2012 09:27


Le sablier du cul ou Vaginothérapie rectale ?.. Il fait bon vivre de votre côté...

Depluloin 30/11/2012 12:34



Le sablier du cul ? Racontez Saint-Songe ! Racontez ! 


 



Ambassadeur 29/11/2012 20:15


Ah les femmes!!!


et les pharmaciennes!!!

Depluloin 30/11/2012 12:33



Ah m'en parlez pas ! (En revanche, les pharmaciennes.... hu ! hu !)