Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 août 2012 1 13 /08 /août /2012 18:21

 

65979384

 

  C’était le bon temps du plein emploi. Les rues étaient animées, il s’y passait toujours quelque chose de plus ou moins sérieux.

  Aujourd’hui, plus rien de tout cela. Les bourgeois tiennent la même conversation et les fiers cuirassiers ne font font font que passer les petites marionnettes.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique Chaussois - dans notre série de l'été
commenter cet article

commentaires

patrick verroust 14/08/2012 18:34


 Le même drame s'est répété, sous Napoléon être prise en flagrant délire avec un hussard un peu cavalier était une coquetterie de belle femme, puis lasses des joutes guerrières , elles
préfèrent les poêles "U" . Leur prestige décrut vite, chacun se retrancha dans des silences de plomb, les allemands eurent l'aura des héros vainqueurs, puis les américains firent crier "G Aie au
cul" mais ils donnent des bas nylon. c'est rock and roll...Je ne parle pas de l'époque beatnik " pisse sans lit et love à tout bout de champ" ...maintenant, au beau blond à succéder, le brun
ténébreux , chauve et mal rasé. La barbe, la mode!

bernadette 14/08/2012 18:26


D'après moi, le timbre est à l'endroit. C'est la photo qui est à l'envers.

Depluloin 14/08/2012 18:57



Bon sang mais c'est bien sûr ! (Merci, Bernadette, vous êtes très forte !)


 



Fernand Chocapic 14/08/2012 17:53


J'aurais pourtant juré qu'il s'agissait de Mai 68 (et puis je me suis souvenu qu'en mai 68, il n'y avait pas de chevaux dans les rues, mis à part une ou deux 4 CV et quelques types qui, ne
sachant pas dire non aux filles, servaient de canassons (pour eux aussi, d'une certaine façon, c'était les années de plomb)).


 



Depluloin 14/08/2012 18:57



Bon, je suis volontaire pour faire le canasson !


(Mais sur une centaine de mètres seulement, le temps de faire connaissance.)


 



patrick verroust 14/08/2012 15:31


Ce billet, malgré ses intentions badines et auto-dérisoires habituelles s'est détourné vers nos réminiscences des affrontements sociaux. L'histoire,ses cris, avec du sang, s'incruste, indélébile,
dans nos mémoires....Des choix de société se firent dans ces combats là, nous le savons plus ou moins consciemment. Nous avons du mal à identifier le poids des deux conflits mondiaux dans nos
comportements et pourtant , ils existent. Les affects individuels sont marqués par l'obligation que certains groupes subirent de devoir masquer leur antisémitisme viscéral, leurs sympathie pour
le national socialisme, l'ordre nouveau vichyssois..ou par le déclassement conséquence de drames histotiques, mort ,désertification, ruines, pertes de colonies, patrie de coeur.....L'humanisme
affiché peut cacher de sacrés enfants de péutain !

Depluloin 14/08/2012 19:00



De Gaule n'a pas rechigné à gracier le vieux salaud mais pas le jeune Bastien-Thiry vingt ans plus tard...


 



la d@me 14/08/2012 14:41


Zoe : "Placer un timbre avec le portrait du roi ou de la reine pourrait être considéré comme un acte de trahison". Bon, c'est chez nos hôtes lympiques, mais ...


C'est la carte d'un anarchiste ! Depluloin, retournez la carte !

Depluloin 14/08/2012 15:42



Pas question ! Jamais ! Sauf sous la torture !! Evidemment...