Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2010 6 09 /10 /octobre /2010 16:39

mes saintes amies

 

img044

La Vierge Sixtine. Raphaël.

(Les années sixtine, ça date un peu, il n'empêche, ce gars-là savait tenir un pinceau. Mais aux Saintes femmes, c'est la bouille des deux angelots que je préfère: ils ont l'air si peu convaincu!)

 

img046

img045

 

   Comme Jésus avant moi, je n’ai jamais fréquenté que de très saintes femmes. Grandes pécheresses aussi donc, de par le fait même, mais pas seulement : j’en connais aussi de très vertueuses, trop peut-être à mon goût (car la grande pécheresse possède avant tout cette précieuse qualité de faciliter les échanges buccaux-génitaux sans perte de temps inutile et sans passer aussitôt à ses yeux pour un je ne sais quoi.)

 

   Ainsi donc, avec l’habitude, j’ai fini par me prendre pour Jésus, c’est humain, et puis je me devais d’être logique avec mon personnage, d’entrer dans sa peau, me pénétrer de. Et ça marche parfois. Il n’est pas rare par exemple que dans un restaurant ou ailleurs l’une d’entre elles se précipite pour m’oindre les pieds d’un parfum voluptueux. Ces démonstrations spectaculaires de ferveur religieuse me mettent toujours mal à l'aise mais, la foi soulevant les montagnes, je n'y peux hélas pas grand chose. 

 

  En réalité je suis un Jésus limité. Par exemple, je suis nul en multiplication des petits pains. En guérison aussi, hélas. A Lourdes, où pourtant je croyais briller, j’ai fait un flop retentissant. Heureusement mes saintes femmes n'étaient pas loin et le voyage du retour fut agréable.  

 

   Les résurrections idem! Trois fois hélas! Nul! nul! nul! Il y a quelques mois de cela je me suis même fait embarquer par la police sous prétexte que j’avais fait une queue de poisson à un corbillard qui passait par là et que j’aurais profondément choqué la famille en tapant du poing sur la boîte en hurlant : Jean-Robert! Je te somme de sortir de là!! (“Jean-Robert”, ça devait être inscrit quelque part mais l’on m’a signalé par la suite que c’était le nom d’un fleuriste.) En définitive, c’était la veuve la plus furax: tandis que je m'acharnais de toute mon âme sur son défunt mari, elle me tirait en arrière par les cheveux, me griffait sauvagement le dos, son visage trahissant une peur panique mêlée d’une rage meurtrière. Jamais compris une telle attitude, puisqu'enfin ça partait d’un bon sentiment. 

 

img043

 

J'avais prévu initialement cette Madeleine (de Proust) pour illustrer ce billet. Mais voilà que Madame Tor-ups m'a fait remarquer ici à plusieurs reprises que tout cela manquait de couleurs. Célèbre pour ne pas trop se fouler le poignet sur son blog, un billet par an en moyenne, je ne pouvais que tenir compte de ses remarques. (Connue aussi pour faire poser des jeunots dans son jardin dans le seul but de se faire de la publicité à bon compte!)


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Catharsis 20/10/2010 13:00



Malheureusement je ne lis que trop rarement des écrits qui ressemblent aux tiens, du même genre (je ne sais vraiment pas comment je me démerde), emprunt de cette forme d'humour léger qui me fait
cruellement défaut, qui ne mènent jamais à un endroit bien précis, mais qui ouvre pourtant bien des portes à la fois et, donc, une fois finie ma lecture, je suis régulièrement perplexe face à ma
faculté de compréhension, ayant bien du mal à décoder entre les lignes les intentions (ou le message) de l'auteur.


Néanmoins, j'adore ce genre d'écrit qui, sans que je m'en rende compte, me happe complètement.


 


A bientôt!



Depluloin 20/10/2010 13:28



Eh bien, laisse-toi faire! te faire happer! Mais la légèreté... même si j'ai du mal à être sérieux, c'est vrai, n'a pas beaucoup d'avenir politique - au sens large - ou social - au sens
large aussi! En réalité, l'on est jamais contents! Je me reproche mon manque de sérieux plus souvent qu'à mon tour. (Il est vrai que dans le cas contraire, colère et douleur se précipitent vite
fait! L'humour est une défence c'est connu!) 


Grand merci de votre visite! (Je reviens justement de chez vous et y retourne!)


 



Aléna 13/10/2010 10:57



je vois aps si elle a des soquettes...






Depluloin 13/10/2010 11:50



Moi non plus! Mais le reste me suffit! Largement!! :)



Aléna 12/10/2010 12:48



@ Luc et Pluplu : tout de même, les femmes des années 50... c'était autre chose que celles d'aujourd'hui : musclées, rondes, élégantes, classe en toute circonstance... ce que nous sommes gamines
et idiotes, nous, à côté! soit squelette, soit éternelle ado... pffffff.


Dommage que vous n'ayez pas pu ouvrir le lien, Depluloin... ou tant mieux peut-être... :)



Depluloin 12/10/2010 14:49



Les femmes des années cinquante? Ça leur fait combien aujourd'hui?


(Aléna... ne me dites pas que vous vous promenez en socquettes blanches et jupe plissée?! Mouaaaaaahhh!!)


 



L.........................................................uC 10/10/2010 23:04



@Aléna ;o)


Les trésors sont là...


http://www.flickr.com/photos/30264265@N07/


 



Depluloin 11/10/2010 01:13



Aléna? Vous avez vu? Son Luc est nul en liens!! En revanche, moi les liens.. hu!hu!... Nan rien!


 



Aléna 10/10/2010 18:16



@ Luc !!! mdr, comme disent les élèves!!! si drôle! mais où vas-tu chercher tout cela??


(superbe coup de pied de la première - une danseuse?)


Plubplublub! Revenez!



Depluloin 10/10/2010 18:33



Euh... suis en train de faire pipi de rire! Deux secondes! Enfin... disons cinq minutes!! (Ah il est trop fort hein son Luc!)