Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 18:57

 

« C’est ici que nous apparaît la supériorité évidente de la chenille sur la roue. »

(Georges-Marie HAARDT & Louis AUDOUIN-DUBREUIL.

 La Première Traversée du Sahara en automobile.

Paris, Librairie Plon. 1924.)


 Citroen Communication Maroc [1280x768]

 

  

  Alors que nous étions gaillardement partis pour découvrir les sources du Nil, mon ami Luc Lamy (dit aussi l’Africain, tant il l’est africain, bien plus en tout cas que sa véritable nationalité ne le laisserait supposer) et moi-même, nous sommes soudain rendus compte, alors que nous étions déjà à mi-chemin et que les bistros se faisaient de plus en plus rares voire inexistants, que les dites sources étaient somme toute déjà connues, grosso modo, que par ailleurs elles ne devaient délivrer qu’une eau douce, plate qui plus est, tout juste bonne à noyer le pastis (ce qui au demeurant n’est pas rien mais ne justifiait pas que l’on usât pour cela nos chenilles et notre belle jeunesse, sans parler des inconvénients liés à la présence d’indigènes qui avaient le front ces drôles de se croire chez eux).

  Bref, tout ceci nous a donné à réfléchir. Pas longtemps : comme un seul homme nous avons fait demi tour, roulant jour et nuit jusqu’à Mostaganem où nous avons bu l’anisette jusqu’à plus soif.

  Suite à quoi, ayant dédommagé grassement notre chauffeur, Marcel, un ancien des bataillons d’Afrique, un as du volant, ce que nous avons pu tourner en rond lors de ce périple c’est à peine croyable, fine gâchette de surcroît, combien de fois nous a-t-il tiré d’embarras comme cette nuit où nous avions aimablement invité sous notre tente quelques femelles du coin en vu de notre joie, nous décidâmes de retraverser la méditerranée pour nous attaquer cette fois aux sources du Montrachet. Oui, nous ne manquions pas d’audace à cette époque.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique Chaussois - dans la bio dégradée
commenter cet article

commentaires

Ambassadeur 13/07/2012 09:35


Même pas, mais une recherche rapide sur internet me fait croire qu'il est facilement disponible d'occasion.

14/07/2012 11:43



Ah ??!! Bonne nouvelle! Merci Excellence. 


(Achetez-le, je vous l'emprunterai!:)


 



Ambassadeur 11/07/2012 10:33


Comme toujours je n'ai pas le temps de lire ce livre dont est tiré "100 000$ au soleil" mais j'ai cru comprendre qu'il est plus sombre, dur. Peut être qu'une nouvelle adaptation, plus réaliste
faisant apparaitre les non-dits entre indigènes et européens. Je dis ça et .... Vous aurez compris que cette adaptation j'aimerai la faire mais il me faudrait du temps et surtout beaucoup plus de
talents, tous ce que vous avez en somme (bien que pour le temps je ne sais pas)

Depluloin 11/07/2012 18:24



Je ne l'ai pas lu non plus. J'ignorais son existence. (Les producteurs achètent des droits à la pelle, aux scénaristes de s'en débrouiller. De je ne sais plus quel polar, Audiard n'avait
conservé que la première phrase, c'est en tout cas ce qu'il se plaisait à raconter. L'adaptation, lorsque les ayant-droits vous fichent la paix est très plaisante.)


(Vous avez ce livre?)


 



Clémence Ji 10/07/2012 19:39


...


Pas compris alors votre réponse, désolée

11/07/2012 18:18



Mais non ! C'est moi qui n'étais pas très réveillé! 


 



Clémence Ji 10/07/2012 19:16


???


 


Bon, j'avais cru faire un bon mot .... ;0)


Chenille sous la roue d'un vélo et toussa, quelque chose de champêtre quoi, tout simplement.


Ca va, je sors ...


Purée, à peine rentrée ...

10/07/2012 19:29



Ooooooh!!! Je ne suis pas poète!! Ni galant hu! hu! (Mais il était excellent ce bon mot! Excellent ! Je m'en rends compte à présent!:))


 



Ambassadeur 10/07/2012 10:46


En effet au yeux de la justice (qui se doit d'être aveugle) ceux là ne sont pas coupable, mais je vois mal Tintin suivre Hadock de bistrot en bistrot. Ce qui n'exclut pas qu'il yait eu des
tintins alcoliques mais ce qui explique la censure.


Vous qui connaissez l'Afrique vous comprenez mieux que personne ce hiatus et finalement vous l'évoquez finement.


(100 000 $ au soleil? c'est de vous?)

10/07/2012 16:25



Hélas, comme j'aurais aimé signer ce chef d'œuvre! Avec Un taxi pour Toubrouk peut-être.


(Il me semble que Tintin a eu des moments de faiblesse côté anisette mais je peux me tromper.)