Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 11:08

 

155096 4606481117401 1819537983 n

                                                                                      Copyright Waclaw Wantuch

 

 

  Ce que je regarde d'abord chez une femme ce sont ses yeux où il se peut que je trouve un regard. Puis son nez, sa bouche, ses oreilles. Enfin son visage où normalement toutes ces belles choses sont rassemblées à leur place. 

 

  Puis sa gorge, son cou et sa base, avec ces fines attaches en apparence si fragiles qui font que la femme garde la tête sur les épaules. 

 

  (Parfois ses pieds mais en réalité ce sont le bout de mes chaussures que je fixe, mon index enfoncé dans l'oreille.)

 

  Puis, le cas échéant, son sourire si elle daigne et aussi quelque chose dans le regard qui indiquerait Dieu sait quoi. C'est cette partie de ma contemplation qui s'avère la plus délicate car je ne sais pas, ou plutôt je ne peux pas regarder une femme en face (une femme mais aussi un homme, un chien, un cheval), ce qui m'oblige à procéder par balayage un peu à la façon d'un radar et me donne l'air inquiétant de ces fous qui dodelinent sans cesse en roulant les yeux. 

 

  Puis ses cheveux, leur couleur, leur reflet. Puis ses dents quand elle en a, je veux dire quand elles sont visibles car elles ne le sont pas toujours, sauf déformation, et pour cela il faut donc qu'elle me sourit, ce qui est rare, ou qu'elle baille, quand je lui lis un de mes poèmes par exemple. 

 

  Après, de nouveau les yeux dont j'ai déjà oublié la couleur. 

 

  Après. Après rien.

 

  Après j'en ai marre, je vais jouer avec mon train électrique.

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique chaussois - dans la bio dégradée
commenter cet article

commentaires

didier 25/10/2012 18:25


Une belle pomme à croquer!!!...

Depluloin 26/10/2012 16:07



Crue ? Et revenue à la poêle avec quelques échalottes... 


 



K°N° (le grand) 18/10/2012 13:35





Moi c'est surtout le dos, avant tout...


Quand elle en a un. u_u


Hu ! hu !


(très bien écrit, etc.)


Vrai ? On joue ?..; L'est où ton train ?

Depluloin 21/10/2012 09:19



Ah le dos ! Mais souvent sur les photos elles n'en ont pas, c'est bizarre. 



Isabelle C. 14/10/2012 13:21


... on jouerait à Colin-maillard et je dirais à l'ambassadeur "tu brûûûûles !!"


 

Depluloin 14/10/2012 14:17



Mouaaaaahhh !!! Toujours prête à rendre service, Isabelle, c'est adorable. (J'en connais d'autres qui auraient bien besoin de jouer à colin-mailard mais je ne les nommerai pas.)


 


 



Ambassadeur 14/10/2012 12:08


" où il se peut que je trouve un regard" magnifique mysoginie.


Une tel photo l'est elle aussi? Je ne sais quoi en penser, elle est magnifique biensur mais est ce de la mysoginie?


Sinon je me suis toujours demandé pourquoi Dieu avait placé l'échappement et l'admission si près l'un de l'autre (voir photo).

Depluloin 14/10/2012 14:15



Excellence ! Mais vous voyez de la mysoginie partout ! (Auquel cas, je suis prêt à hurler : Vive la mysoginie!)


Quant au travail de Dieu (c'est qui?) j'imagine qu'il a vu le côté pratique des choses. (Voyez ce ratage : l'éléphant qui a placé l'échappement d'un côté et le... la... de
l'autre.)





 



Yola 13/10/2012 18:06


Mon œil, quelle histoire ,comme disait Georges Bataille

Depluloin 14/10/2012 14:11



George Bataille confondait tout. (J'imagine!:)